Mesurer la densité de la bière

Qu’est ce que la densité?

Un peu de technique pour commencer. La densité d’un liquide (par exemple notre bière) représente, pour faire simple, le rapport entre la masse d’un volume d’un volume de ce liquide et un volume d’un volume de référence. Ce dernier est par convention l’eau pure à environ 4°C.

La densité de l’eau pure à 4 °C est mesurée à 1. La densité de la bière est plus élevée mais de très peu. On en arrive à un chiffre comprenant 3 décimales comme par exemple 1,061 (densité d’un de mes derniers brassins avant fermentation).

Pour avoir plus facile à discuter entre nous, les brasseurs amateurs et autres ont décidé de supprimer la virgule sur ce chiffre. On ne dira plus : La densité de ma bière est à « Un virgule zéro soixante et un » mais la densité de ma bière est à « Mille soixante et un ». C’est plus simple.

Comment mesurer la densité de la bière?

Pour ma part, j’utilise un hydromètre. Ce dernier est communément appelé densimètre dans le milieu des brasseurs amateurs. Il y a également moyen de mesurer la densité avec un réfractomètre. Ce dernier est plus cher mais a l’avantage de ne nécessiter que quelques gouttes de liquide et non pas une plus grande quantité comme le nécessite l’hydromètre.

Je vais vous décrire ici la mesure de densité avec un hydromètre puisque c’est ce que j’utilise.

Mesurer la densité de la bière : densimètre

Hydromètre ou densimètre

Évitez de plonger votre densimètre dans votre brassin entier, il n’y aurait rien de mieux pour provoquer une infection. Il vaut mieux prélever une petite quantité de moût (ou de bière si nous sommes en fin de fermentation) dans une éprouvette et mesurer la densité dans celle ci. Une graduation sur l’hydromètre vous permettra de lire correctement la densité une qu’il sera plongé dans le précieux liquide.

Mesurer la densité de la bière : densimètre

Graduations sur un hydromètre

En pratique, mesurez la température de votre moût. Une densité se lit toujours à 20 °C, sans quoi il vous faudra adapter la mesure en fonction de la température obtenue. Il existe de nombreuses tables sur le web vous permettant de faire l’adaptation de la mesure en fonction de la température.

Remplissez votre éprouvette avec le moût. Le mieux est le faire à partir du robinet en bas de la cuve afin de ne pas avoir à plonger votre hydromètre entièrement dans le moût.

Déposez délicatement votre hydromètre à l’intérieur de l’éprouvette jusqu’à ce qu’il commence à flotter. A ce moment, laissez le flotter tout seul.

Mesurer la densité de la bière: Hygromètre en place

Hydromètre en place

Assurez vous que l’éprouvette est sur un plan plat et lisez la valeur située au bas du ménisque, celle – ci vous donne la densité à la température mesurée précédemment.

Ajustez en fonction de la température et ça y est : Vous avez votre valeur exacte !

Pour vous faire une idée, une densité se retrouve généralement entre 1030 et 1060 avant fermentation et entre 1005 et 1015 après fermentation.

Mesurer la densité avant fermentation

Densité avant fermentation : 1048

Mesurer la densité après fermentation

Densité après fermentation : 1010

Une fois la densité mesurée, il vaut mieux ne pas remettre le moût dans la cuve, toujours pour éviter les infections. Gardez le plutôt et goûtez le si vous le désirez. Le goût est déjà celui de la bière même s’il y a des saveurs supplémentaires (levures,…)

Quand mesurer la densité de sa bière ?

Une erreur fréquemment commise par le brasseur amateur au début de sa carrière est de mesurer trop fréquemment la densité de sa bière. Chaque mesure de densité implique un contact entre votre moût/bière et l’environnement extérieur. Cet environnement extérieur est sale, méchant, plein de vilaines bactéries rêvant de boire votre liquide exquis.

Il faut limiter les mesures de densité au strict nécessaire :

  • Après le brassage, juste avant fermentation pour avoir un point de départ et calculer le rendement de votre brassage.
  • Après la fermentation, avant la mise en bouteille afin de calculer le taux d’alcool si vous le désirez, afin également de s’assurer que la fermentation est terminée avant de mettre en bouteille.

Pour moi, il n’y a pas d’autre moment indispensable et je préfère garder ma cuve fermée aux agressions bactériennes venant de l’air ambiant.

Conclusion

Mesurer la densité n’est pas très compliqué mais est très utile. Se rappeler de ne pas le faire trop souvent et s’assurer de le faire proprement afin d’éviter les infections.

Et vous?

Parlez moi dans les commentaires de votre manière de mesurer la densité : utilisez vous un hydromètre? Un réfractomètre? Avez vous eu des soucis avec la mesure de densité? Que pensez vous de cet article?

Laissez moi un commentaire ci dessous en répondant à l’une ou à toutes ces questions, vous me feriez très plaisir.