Brasser chez soi :

Le brassage amateur vous intéresse? Si vous avez atterri sur ce blog, c’est que vous comptez commencer à brasser chez vous ou que vous brasser déjà mais avez besoin de précisions complémentaires.

Peut être désirez vous simplement brasser pour vous même et vos amis, pour le plaisir de déguster votre production personnelle? Peut être désirez vous vous lancer dans l’art du brassage, créer votre propre recette et faire connaitre au monde entier votre savoir-faire?

Peu importe vos motivations, l’essentiel est que vous désiriez approfondir vos connaissances et/ou votre technique dans le brassage amateur. J’espère que vous trouverez dans ce blog les informations que vous cherchez. Dans le cas contraire, laissez moi en message via la page à propos ou via un commentaire ci dessous et je me ferai un devoir de répondre à votre question le plus rapidement possible.

Brassage amateur : bière maison

Brassage amateur: comment débuter ?

La première chose est de savoir qu’il existe différentes techniques de brassage, certaines plus simples permettant d’avoir une bonne bière dès le premier essai, d’autres plus compliquée et nécessitant de la pratique avant d’obtenir une bière qui possède le goût que vous recherchez.

J’ai décrit ces différents techniques dans un article que vous trouverez ici.

Une fois la technique choisie, il vous faut acheter le matériel de base voire le fabriquer vous même. Il est possible de débuter dans le brassage amateur avec peu de matériel mais au fur et à mesure que vous voudrez progresser, vous verrez qu’il vous faudra acquérir du matériel spécifique. Tout ce matériel peut se trouver dans des magasins spécialisés voire parfois dans de simples magasins de bricolage.

Le matériel nécessaire pour débuter dans le brassage amateur avec la technique la plus simple (kits) est décrit ici.

Brassage amateur : malt

Il faut vous faire à l’idée que vous ne boirez pas votre bière tout de suite. En effet, même avec la technique la plus simple, il y a différentes phases qu’il faut absolument respecter, en particulier les phases de fermentation. Sans celles ci, pas de fabrication d’alcool, pas de gaz en bouteille,… En moyenne, comptez environ 3 mois minimum entre le jour du brassage et le jour de la dégustation. Autant le savoir et prévoir vos jours de brassage suffisamment à l’avance.

De plus, brasser prend du temps. Il vous faudra des journées avec quelques heures de libres, surtout au début, afin de pouvoir brasser dans de bonnes conditions et ne pas être pressé par le temps. Pour vous donner une idée : ma première journée de brassage à duré environ 9 heures. Actuellement je suis mieux organisé et je met environ 5 à 6 heures.

 L’art du brassage

La dernière chose mais la plus importante à savoir : Brasser est un art.

Si vous désirez vous lancer dans le brassage amateur, vous pouvez suivre des formations. J’en ai moi-même fait 2 – 3  d’une journée lors de mes débuts : théorique pour certaines, pratique pour l’une d’entre elle et cela aide pas mal. La dernière était théorique et j’ai encore appris pas mal de choses.

MAIS puisque brasser est un art, le brassage s’acquiert par l’expérience. Reprenons une expression bien connue adaptée à notre sauce : c’est en brassant que l’on devient brasseur.
C’est en brassant que vous apprendrez à connaitre le goût des différents malts, des différents houblons et que vous apprendrez à les mariez de manière époustouflante.

Les principaux apprentissages que j’ai fait ont eu lieu via des échanges avec des personnes plus expérimentées qui brassent déjà depuis quelques temps. Nombreux trucs et astuces m’ont ainsi été transmis. Un art se transmet d’une personne à l’autre, d’un maître à un élève,… Vous saisissez l’idée.

Ne perdez pas votre temps en maintes recherches, si vous ne vous en sortez pas dans un domaines ou l’autre, demandez conseil à des brasseurs amateurs qui sont déjà passés par là. Ils seront ravis de vous aider et par là; de partager leur art avec vous. Vous les trouverez près de chez vous, sur des forums spécialisés, ou encore sur ce blog. Posez vos questions dans les commentaires et moi un un des lecteurs se feront une joie de répondre à vos questions/problèmes.

A vous !

Maintenant, la balle est dans votre camp. Dites moi par un commentaire ci dessous, qu’est ce qui vous a poussé à devenir brasseur amateur et quel est le principal problème qui vous empêche d’avancer ou de débuter. J’attends vos réponses avec impatience.

A bientôt

Olivier